Restitution audition Sénat du 1er février 2018

SénatLe 1er Février 2018, Monsieur Sébastien NICOLAS, Secrétaire Général, Monsieur Ivan GOMBERT, Secrétaire National ainsi que Madame Cécile BRASSART, Déléguée régionale et Chargée de mission Communication FO DIRECTION ont été auditionnés par le Sénat à propos de la crise que traverse notre administration.

Cette audition, d’une durée de trente minutes, était conduite par Monsieur Philippe BAS, Président de la Commission des Lois.

La crise que traverse notre institution n'a pas surpris nos interlocuteurs, conscients des difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les personnels de l’Administration Pénitentiaire.
Interrogée sur les réponses apportées par le Ministère à un mouvement des personnels d'une ampleur exceptionnelle, l’équipe FO-DIRECTION n'a pu que déplorer la superficialité de l'accord signé : en effet, la création de postes supplémentaires ne répond pas au déficit d'attractivité des métiers pénitentiaires (30% des inscrits seulement se sont présentés au concours de surveillants) ; la prime de fidélisation dont bénéficieront les sortants de l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (E.N.A.P.) aura pour conséquence de concentrer les jeunes professionnels sur les établissements les plus difficiles. La réponse sécuritaire à l'ultra violence d'une partie de la population pénale est nécessaire mais pose sur le long terme la question de la réinsertion des publics concernés.... Les chantiers de la justice doivent à présent être l'occasion de réformer en profondeur notre institution.

 


FO DIRECTION a insisté sur le rôle prépondérant des Directeurs des Services Pénitentiaires pendant la crise. Leur dévouement afin d'assurer la continuité du service public a démontré une fois de plus qu'ils constituent le dernier rempart de l'institution. Dés lors, comment ne pas s'inquiéter de l'état de santé d'un corps qui accuse le taux de participation au concours le plus faible de l'Administration Pénitentiaire et de la fuite de nombreux collègues vers d'autres administrations.

En ce qui concerne le développement du programme immobilier, FO-DIRECTION a rappelé que la mise en œuvre de l'encellulement individuel était incontournable dans le cadre de la lutte contre la violence. C'est également le prérequis nécessaire à une prise en charge individualisée des publics confiés.

Pour sortir durablement de la crise que traverse notre institution, FO-DIRECTION souhaite à présent accompagner la Ministre et la Direction de l'Administration Pénitentiaire sur les chantiers de la justice souhaités par le Président de la République. Ces chantiers sont pour tous l'occasion de répondre de manière constructive et perenne au malaise d'une administration en perte de repères.

A défaut, tout ceci n'aura servi à rien et nous serons tous passés à coté de l'essentiel.


Pour le Bureau National,
Le Secrétaire Général Adjoint,
Philippe LAMOTTE

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }