Suites données au mouvement social

 

Par ailleurs, le sujet des récompenses a été l'occasion d'échanges récurrents avec la DAP et le Cabinet de la Garde des Sceaux. Nous avons souhaité attirer l'attention sur l'investissement de bon nombre d'entre nous dans la gestion de la crise, sans oublier ceux qui, moins impactés, ont maintenu un dialogue social apaisé sur leurs établissements.

Nous avons demandé à la Sous-direction RH d'être attentive à l'harmonisation du traitement des récompenses entre les DISP. A cette fin, la proposition consistant à établir une grille de critères objectifs nous semble offrir suffisamment de garanties. Le contexte troublé que nous venons de traverser et notre présence sur le terrain dans la gestion de la crise ne nous ont pas fait oublier notre plate-forme revendicative issue du congrès FO Direction d'octobre 2017.

C'est pourquoi, il nous a semblé fondamental de participer activement aux débats organisés par Madame la Garde des Sceaux dans le cadre des chantiers de la justice.

Comme vous avez pu le lire dans nos communiqués, nous pensons que ces chantiers ne peuvent se borner à évoquer les questions pénitentiaires à travers l'exécution et l'application des  peines. Il faut aller plus loin notamment en travaillant la prise en charge des publics, les questions immobilières et l'attractivité des métiers. Ces enjeux sont au cœur du mal être pénitentiaire qui s'est exprimé violemment ces dernières semaines et dont FO Direction a parfaitement compris le sens. Mais l'accord qui a été signé par l'organisation majoritaire des personnels de surveillance ne fait que les survoler.

Pour aller au fond des choses, forts du mandat solide que vous nous avez confié, nous défendrons les propositions issues de notre congrès lors des prochaines rencontres souhaitées par Madame la Ministre. Enfin, nous avons demandé la reprogrammation de la réunion prévue initialement pendant le mouvement social sur la réforme statutaire des DSP et le dossier indemnitaire visant la transformation de l'IFO en RIFSEEP. Cette réunion doit être la première d'une série dont l'objectif est de finaliser les travaux entrepris l'année dernière sur le statut des DSP puis des officiers (CSP), travaux qui restent inachevés à l'heure actuelle.

Pour finir, nous souhaitons vous rappeler que l'ensemble du bureau national, qui sera prochainement assisté en région par un nouveau réseau de délégués et de correspondants doctrinaux, se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, vous aider dans la réalisation de vos démarches et recueillir les contributions écrites que vous souhaiterez nous soumettre sur les sujets de prédilection que vous voudrez étudier.

Pour le Bureau National 

Le Secrétaire Général

Sébastien NICOLAS

img.responsive { max-width : 100%; height : auto; }